à propos de notre équipe

Protection Pit Bulls est une équipe de bénévoles passionnés par le domaine canin, qui partagent les mêmes valeurs concernant le bannissement de certaines races et autres sujets en lien avec la population canine du Québec. Notre organisme à but non lucratif (9519432) intervient sur plusieurs plans, en collaboration avec des experts du domaine animalier et des refuges. 

notre vision

STÉRILISATION

Stériliser les chiens permet à la fois de lutter contre la surpopulation canine et les euthanasies, mais aussi de protéger votre chien de problèmes de santé.

La micro-puce est un moyen efficace d'identifier les chiens afin de contacter leur famille lorsqu'ils sont trouvés errants. Son avantage est qu'elle se trouve en permanence avec le chien.

Les citoyens ont besoin de se faire éduquer sur le langage canin et sur le problème des morsures. C'est le meilleur moyen de réduire efficacement le nombre d'incidents impliquant des chiens.

identification

prévention

nouvelles

Le projet de loi 128 devant encore être voté, nous travaillons avec divers organismes, refuges, et professionnels des domaines animalier et juridique, afin de tenter de faire appliquer des solutions qui feront efficacement diminuer le nombre de morsures sans discriminer certaines races canines. Protection Pit Bulls est actuellement en train de travailler sur divers projets afin qu'aucune loi discriminatoire ne soit appliquée dans notre province. Pour nous aider, cliquez ici.

Nous faisons notre possible pour guider la nouvelle administration de la Ville de Montréal vers une gestion animalière responsable et applicable, qui renforcera réellement la sécurité des montréalais.es et de leurs animaux de compagnie. Notre porte-parole a rencontré Craig Sauvé, en compagnie de notre médecin vétérinaire, le Dr Charles Rochette.

FAQ

Q-1 : SELON VOUS, OÙ DOIT-ON ADOPTER ET POURQUOI?

Nous encourageons grandement le public à adopter dans des refuges ou auprès de groupes de sauvetages. Nous nous opposons aux "élevages de fond de cours" (BYB), aux usines à chiots, ainsi qu'aux animaleries (qui vendent des portées), car cela participe grandement à la surpopulation animalière au Québec, et donc aux euthanasies.

 

Q-2 : POUVEZ-VOUS NOUS AIDER À TROUVER UN ACHETEUR POUR NOTRE CHIEN?

Notre organisme refuse d'être impliqué dans la vente d'animaux, prenant en compte que si un gardien de chien n'a vraiment pas le choix de se débarrasser de son compagnon, il agirait  de manière responsable en le plaçant dans un refuge ou le confierait temporairement.

Q-3 : que se passe-t-il à montréal?

Pour suivre l'actualité de Montréal concernant l'annulation du présent règlement, visitez vite notre section dédiée à cet effet, qui est mise à jour le plus souvent possible.

PROJET DE LOI 128

 

Q-4 : le projet de loi va-t-il être appliqué?

Le projet de loi 128 (qui prévoit notamment de bannir les chiens de types Pit Bull, Amstaff, Staffy et Rottweiler) sera analysé cette année. Des consultations particulières auront lieu du 20 au 22 mars 2018. Visitez cette section de notre site pour tout savoir sur comment agir contre ceci.

Q-5 : que dois-je faire si je suis dans une ville qui bannit mon chien?

Vous devez tenter de déménager au plus vite... Malheureusement, si le projet de loi 128 passe, vous ne pourrez pas prouver que vous aviez votre chien légalement avant sa mise en place.

Q-6 : le gouvernement va-t-il nous enlever nos chiens?

Si le projet de loi 128 est appliqué, plusieurs conditions devront être respectées afin que vous puissiez garder un chien considéré comme ''potentiellement dangereux''. Si vous ne les appliquez pas, votre chien pourrait être saisi...

Q-7 : quelles seront les conséquences sur les refuges et fourrières?

Des abandons et des saisies de masse sont à prévoir, ce qui coûtera extrêmement cher. Les établissements devront transférer ou euthanasier des chiens, car ils ne pourront pas se faire adopter par une famille.