Protection Pit Bulls regroupe des citoyens du Québec et du monde entier qui sont passionnés par le domaine canin, qui partagent les mêmes valeurs concernant le bannissement de certaines races et autres sujets en lien avec la population canine du Québec. Nous participons sur plusieurs plans, en collaboration avec des experts du domaine animalier, des organismes aux missions variées et des refuges. Nous avons notamment mené une grande campagne de sensibilisation entre 2016 et 2018 afin que Montréal et la province du Québec ne bannissent pas de races de chiens.

Stériliser les chiens permet à la fois de lutter contre la surpopulation canine et les euthanasies, mais aussi de prévenir certains problèmes de santé.

La micro-puce est un moyen efficace d'identifier les chiens afin de contacter leur famille lorsqu'ils sont trouvés errants. Son avantage est qu'elle se trouve en permanence avec le chien.

Les citoyens ont besoin de se faire éduquer sur le langage canin et sur le problème des morsures. C'est le meilleur moyen de réduire efficacement le nombre d'incidents impliquant des chiens.

À propos

FAQ

Q-1 : SELON VOUS, OÙ DOIT-ON ADOPTER ET POURQUOI?

Nous encourageons grandement le public à adopter des chiens de type Pit Bull dans des refuges ou auprès de groupes de sauvetages. Nous sensibilisons le public contre les "élevages de fond de cours" (BYB), les usines à chiots, les petites annonces, et les animaleries qui ne vendent pas des animaux de refuges. Nous aimerions que les citoyens arrêtent de contribuer à la surpopulation animalière au Québec, et aux euthanasies qui en découlent. Visitez vite notre section d'adoption pour trouver le chien qui vous convient.

Q-2 : POUVEZ-VOUS NOUS AIDER À TROUVER UN ACHETEUR POUR NOTRE CHIEN?

Notre communauté refuse d'être impliquée dans la vente d'animaux, en considérant que si un gardien de chien n'a vraiment pas le choix de placer son compagnon, il agirait  de manière responsable en leconfiant à un refuge. 

Q-3 : que se passe-t-il à montréal?

La ville a annulé le bannissement de certaines races lorsque Projet Montréal a remporté les élections municipales. Ça a été un grand soulagement pour tous les amoureux de chiens de la ville, et pour les familles qui n'arrivaient pas à se conformer aux exigences de l'ancien règlement.

 

Q-4 : le projet de loi 128 existe-t-il encore?

La province du Québec encadre les chiens pour assurer la sécurité des citoyens, en mettant en place une loi qui vise à faire diminuer le nombre de morsures et à tenir un répertoire des accidents. Plus aucune race n'est visée pour le moment, ce qui est une victoire en soit.

Q-5 : que dois-je faire si je suis dans une ville qui bannit mon chien?

Vous devez tenter de déménager au plus vite ou de faire modifier le règlement de la municipalité en regroupant d'autres citoyens... Les risques encourus sont la saisie et l'euthanasie du chien.