Les éleveurs éthiques, les BYB et l'adoption en refuge - Partie 2


Crédit photo : S.O.S Bull Terriers Quebec

Le 19 janvier 2005, le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) a finalement annoncé l'entrée en vigueur du règlement qui permet l'inspection des lieux de garde, d'élevage et de vente de chiens et de chats partout sur le territoire Québécois.

Ce mandat a été confié à ANIMA-Québec en décembre 2004. Ainsi, la section portant sur la sécurité et le bien-être animal de la Loi sur la protection sanitaire des animaux (Loi P-42) est désormais en vigueur. Toutefois, ANIMA-Québec ne dispose à l'heure actuelle, que de trois (3) inspecteurs pour patrouiller toute la province. Même si, dans les cas extrêmes de cruauté animale, le Code criminel (articles 444 à 447) s'applique, plusieurs des dispositions du Code criminel datent du 19e siècle et considèrent toujours l'animal comme un objet, ce que déplorent la Fédération Canadienne des Sociétés d’Assistance aux Animaux et ses sociétés-membres ( SPCA, SPA, etc.).

Selon le Code criminel, seuls les cas pris en flagrant délit et les cas les plus extrêmes de cruauté et de négligence sont considérés. Ainsi, pour obtenir un mandat de perquisition, émis uniquement par un juge, les inspecteurs d'une SPA doivent avoir des preuves formelles et visuelles d'une situation de négligence ou de cruauté pour pouvoir agir. Ils doivent d'abord obtenir une déposition de plainte signée par le témoin qui fait appel à leurs services. Une simple plainte anonyme venant d'un citoyen qui suspecte que des animaux sont victimes de négligence ou de cruauté est insuffisante.

À travers le Québec, des centaines de personnes opèrent des usines à chiots. Presque toutes les usines d'animaux sont des endroits insalubres où les chiens ne sont pas nourris à heures régulières et où plusieurs n'ont même pas accès à de l'eau. Le seul motif de leurs mauvais traitements est le profit.

Et je le répète encore, le seul motif est le profit, le profit, L.E. P.R.O.F.I.T !

Malgré les progrès minimes, il y a encore beaucoup de travail à faire quand on parle de ''BYB''! Si je peux me permettre, DÉNONCEZ !!!! Prenez votre courage à deux mains, pensez à ce pauvre être qui supporte les mauvais traitements sans pouvoir se défendre et pour qui vous représentez probablement la seule planche de salut et allez parler aux gens du milieu ( SPA ) qui savent comment faire pour stopper ses situations. Et si vous le savez vous même, faites-le, je vous en supplie! Pour l'amour des chiens ou pour simplement sauver des vies innocentes.

Les ''BYB'', usine à chiot, éleveurs de fonds de cour, sans cœur, nommez les! Ce que ces individus font est TOUT le contraire de ma chronique de la semaine dernière à propos des éleveurs éthiques. Les ''BYB'' ne consacrent pas leur vie à leurs chiens par passion ou amour. Ils le font pour l'argent que les portées de leur multiples femelles leur apporte. Soyez certains qu'un éleveur éthique aura un travail régulier pour financer tout les soins apportés à ses chiens et chiots. Le ''BYB'' lui, aura peut-être lui aussi un travail, mais pas un centime ne va aux soins à prodiguer en temps normal aux chiens, ni à leur santé physique et mentale. Imaginez sur une porté de 6 chiots, que chaque chiot est vendu 600$. Sans temps, ni argent dépensé pour la santé de la mère ou des chiots... Cela revient à 3 600$ clair dans leurs poches, sans efforts, en tirant avantage à répétition d'un être sensible qui ne peut se défendre. Beaucoup d'argent non, juste parce qu'on aime les chiens? Maintenant prenez 2-3 femelles avec 6 chiots.... Faites le calcul.... Profitable n'est-ce pas? C'est si facile, mais ô combien immoral que de faire cela ! De plus, j'aimerais mentionner que les ''BYB'' aurons tendance à vous dire que leurs chiens sont pure-race, mais n'aurons pas de papier pour vous le prouver.... S.V.P, lorsque vous voyez ou entendez cela, dénoncez-le!!!

Pourquoi? Parce que :

Au Canada, il existe une loi qui interdit à quiconque de vendre un chien dit de race pure, sans preuves écrites (enregistrement CKC ou autres clubs). Cette loi se nomme : la Loi de la Généalogie des Animaux du Canada. 66. (1) Quiconque contrevient à la présente loi ou à ses règlements d’application commet une infraction et encourt, sur déclaration de culpabilité :

a) par procédure sommaire, une amende maximale de vingt-cinq mille dollars;

b) par mise en accusation, une amende maximale de cinquante mille dollars.

Les ''BYB'' reproduisent souvent deux races différentes, des chiens ayant une morphologie non conforme, des parents agressif, etc... Un des cas de négligence de la part des ''BYB'' les plus présents dans notre société est le sevrage prématuré. La séparation trop hâtive des petits d'avec leur mère peut engendrer des problèmes comportementaux à long terme sur les jeune chiens. Selon une étude italienne datant de 2011, les troubles du comportement les plus représentatifs chez les chiots sevrés précocement sont :

- Des peurs pathologiques lors des promenades;

- Des aboiements intempestifs;

- Une hyper-réactivité aux bruits;

- Une grande recherche d’attention;

- Un comportement possessif;

- Des destructions;

- Des morsures au cours des jeux.

Pour vous, j'ai demandé aux gens de pages canines différentes de me dire ce qu'ils pensent des ''BYB'' en quelques mots. Voici donc leurs commentaires :

- Kim Boisvert : ''Massacre volontaire...''

- Myriam C. Brochu : ''Argent''

- Marie-Pier LePage : ''Aucune compassion. Ils utilisent les animaux à la place de les aimer et de leur donner la vie qu'il méritent...''

-Nataly Bernard : ''Profiteurs''

- Stephanie Lafond : ''Demandez leur donc comment ils réussissent à bien dormir le soir en sachant tout le tort qu'ils causent à ces pauvres animaux et aux gens qui se font avoir par eux....''

- Eric Gagnon : ''Éradiquer, seul chose à dire.''

- Lydia St-Pierre : ''Innocent qui reproduit de façon non-éthique et qui s'cal*** du bien être des chiens et qui sont à l'argent...''

En terminant, il est important de se rappeler que c'est à cause de ces éleveurs de fond de cours que nous avons une surpopulation de chiens. Ils reproduisent pour l'argent, sans penser que leurs chiots tomberont peut-être entre de mauvaises mains, qu'ils seront peut-être maltraités, abandonnés, etc... Un autre facteur important de cette surpopulation, les animaleries qui vendent des animaux au même titre qu'une poche de moulée. La presque totalité des animaux à vendre dans de telles boutiques provient d'usines à chiots ou de ''BYB'' à plus petite échelle. C'est pourquoi il est important de soutenir les démarches des différents organismes pour interdire aux animaleries ou tout autre marchand, de vendre des animaux, quels qu'ils soient. En passant cette loi, un bon nombre de ''BYB'' devront trouver d'autres façons de vendre leurs chiens, qui, au fur et à mesure que les compagnies sur le web retirent le droit aux gens de publier des annonces d'animaux à vendre, deviendront de moins en moins payantes pour eux. Avec du temps et du contrôle, nous viendrons à bout de ces individus sans coeur.

Si pour vous la race pure est importante, cela vaut la peine d'encourager quelqu'un de passionné, disposé à donner de l'amour, du temps et beaucoup d'argent pour la vie et la santé d'un être vivant.

Un fait demeure; ce n'est pas tout le monde qui peuvent ou veulent acheter un chien provenant d'éleveurs éthiques à gros prix. Voilà où j'entre en scène avec les chiens de refuge (qui selon moi est la meilleur solution pour sauver une vie et contrer la surpopulation ) ...

Source' : http://www.respect-animal.ca/fr/animaux-usines-chiots.html

Source de la loi sur la généalogie des animaux : http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/a-11.2/page-17.html

Sa Ra,

Chroniqueuse

#canin #éducation #élevage #chien #byb #animaux