Les bases de l'éducation canine


En partant du principe que l'éducation d'un chien ou d'un chiot dépend principalement du lien unique établi entre son maitre et lui, laissons donc de côté l'idée que le dressage est une science exacte. Comme les humains, ils se développent au niveau affectif en fonction de leur entourage, de leur passé (à travers leur système nerveux) et de ce qu'on leur a enseigné. Chaque chien apprend à son rythme et reçoit une éducation unique, que ce soit au niveau de son dressage ou de son entourage. Il y a donc plusieurs étapes à remplir afin de pouvoir éduquer correctement votre compagnon dont : établir un lien de confiance avec lui, l’habituer à la présence d’enfants et d’autres animaux, lui apprendre à tolérer la solitude ou l’ennui, le familiariser avec son environnement, apprendre à lui dire « non », lui enseigner à vous suivre lors des promenades, etc.

L’habituer à fréquenter les enfants et les autres animaux

Comme nous l’avons mentionné dans notre article sur la relation entre l’enfant et le chien, il est essentiel pour un maitre d’enseigner à son compagnon à bien se comporter en présence d’enfants (attention à certains chiens qui ne les tolèrent pas toujours et dont on ne peut pas changer l’instinct relié à leur lourd passé) afin de limiter les risques de blessures. Certains spécialistes ont déclaré que certaines de ces attaques sont causées par des chiens de grande taille mal éduqués (voir entrainés pour être agressifs) qui assimilent les jeunes humains à des proies parce qu’on ne leur a jamais enseigné à cohabiter avec eux. Il en va de même pour leur comportement envers les chats, autre chiens, furet, ou autres animaux que vous pouvez posséder ; il est important de leur enseigner à cohabiter avec d’autres espèces. De plus, n’oubliez pas qu’il faut toujours surveiller votre compagnon en présence d’inconnus (jeunes humains et animaux) afin de pouvoir réagir en cas de problème ou afin d’éviter, lors de rapports canins entre chiens non stérilisés, un accouplement laissant place à une grossesse.

Créer un lien de confiance avec votre animal

Le bon développement d’un chien dépend principalement de deux facteurs : la création d’une confiance mutuelle et la stabilité de cette relation (un chien ne doit pas changer de famille bien que malheureusement l’abandon est plus que présent dans notre société). Pour que votre chien développe sa confiance envers vous, vous devez apprendre à le connaitre en l’observant dans différentes situations, lui parler afin de l’apaiser, lui donner des caresses et quelques friandises après ses bonnes actions, lui apprendre à manger dans votre main, etc. Afin qu’il ne devienne pas dépendant affectif, vous devez gérer le temps que vous lui consacrez en limitant les gestes recommandés ci-dessus et en lui apprenant à accepter la solitude, même en votre présence. Un chien bien traité a généralement plus de capacités que les autres à écouter les ordres de son maitre, ce qui facilite les leçons d’apprentissage.

Lui enseigner à rester seul et à supporter l’ennui

Dans la mesure où beaucoup de familles sont actives cinq jours par semaine, les chiens restent donc souvent seuls et doivent apprendre à s’occuper. L’idéal est de leur faire prendre une grande marche afin de les fatiguer, puis de les installer dans une pièce seul une fois de retour à la maison (ex : le laisser dormir ou lui donner un jouet à mastiquer) et sortir de la pièce en les ignorant. On appelle cela la « petite solitude », qui est une étape très importante de cet enseignement, surtout pour les chiots. Cet apprentissage délicat requiert l’instauration d’une absence qu’on prolonge progressivement afin de laisser place à la « vraie solitude » qui consiste à laisser l’animal seul. Il est primordial, surtout pour les chiens de grande taille, de les promener et de les fatiguer quotidiennement afin qu’ils n’aient plus l’énergie de vous suivre partout dans la maison. Comme on dit : « un chien qui s’ennuie bien en notre présence, vivra mieux notre absence ». Bien qu’il faille enseigner au chien à accepter la solitude, il est également indispensable de lui enseigner à marcher à vos côtés.

Lui apprendre à vous suivre lors des promenades

Afin que votre chien apprenne à vous connaitre, vous devez lui offrir la chance de vous observer en le promenant dans des endroits variés. Il s’habituera alors aux différents styles d’environnements et apprendra à vous retrouver dans diverses les situations. Si vous possédez un chiot qui a entre deux et quatre mois, c’est le moment idéal pour lui enseigner à marcher dans vos pas. Afin que vous et votre compagnon puissiez passer tous deux d’agréables promenades, il est nécessaire de lui enseigner ce qui suit dans un lieu non passant et isolé (ex : chemin de forêt, grand jardin, etc.) Il est conseillé de : marcher droit sans s’arrêter et sans utiliser le langage verbal. Le chien sera alors motivé à vous rejoindre car il ne recevra pas les signes habituels (regard, gestes, paroles, etc.), ce qui captera son attention et provoquera sûrement un sentiment d’inquiétude qui le poussera à vous suivre.

Tous les chiens évoluant à leur rythme, il ne faut pas oublier que certaines de ces étapes ne marchent pas avec certains chiens, que ce soit à cause de leur passé (ancré dans le système nerveux), de leurs anciens maitres, ou autre. Cet article est principalement basé sur les propos de l’éducateur canin Nicolas Cornier dans son dossier Éducation canine – La méthode qui marche.

Mégane,

Chroniqueuse

#canin #chiot #animaux #chien #éducation #comportement

Posts récents

Voir tout

Une journée parmi la meute

Stewart : Vidéo qui résume une journée complète avec mes chiens! Tous ces exercices peuvent être aussi utilisés pour que votre chien atteigne un équilibre mental et physique! En espérant que ces exerc