Races : Rottweilers, Beaucerons, Shar Peïs et Dobermans


Je voudrais débuter en discutant de 4 races (voir l'article précédent sur le Doberman et le Shar Peï) dites dangereuses et vous raconter un peu de l'histoire qui se cache derrière elles. Nous martelons sans cesse qu'il est primordial de choisir votre chien selon votre mode de vie, votre disponibilité, l'espace dont vous disposez et en considérant votre entourage. Chaque race ou type de chien a des caractéristiques et des besoins qui lui sont propres. En adoptant un chien qui possède des caractéristiques et des besoins qui cadrent avec votre mode de vie, votre disponibilité, l'espace dont vous disposez et votre entourage, vous vous assurez d'offrir à votre compagnon une vie saine et équilibrée et vous obtenez ainsi un ami dévoué et fidèle! Un chien n'est pas une mode, ni un accessoire de beauté, ni une gardienne, et encore moins un esclave. C'est un être vivant sensible, capable d'éprouver des sentiments et qui est digne de respect. En faisant ces petites chroniques éducatives, j'espère vous donner un petit coup de main dans vos choix et éclairer votre esprit.

Bonne lecture! Le Rottweiler, les origines:

Le bœuf qui servait à nourrir les légions romaines voyageait « sur pieds » et les soldats utilisaient de chiens de type molosse pour conduire et garder le bétail lors de leurs déplacements en Europe.

Certains de ces chiens furent laissés pour garder des avant-postes. Un de ces avant-postes se trouvait dans la communauté de Rottweil, en Allemagne, région où ont élevait du bœuf de boucherie. Les chiens de type molosse furent croisés avec les chiens de berger locaux pour devenir une race robuste appelée le « chien de boucher de Rottweil », car le chien portait au collier la bourse pleine d’argent du boucher en allant au marché et conduisait le bétail sur le chemin du retour.

L’avènement des moyens de transport mécanisés aurait pu signifier la disparition du rottweiler si ce n’avait été l’intérêt de certains à préserver des races rares et inusitées. Redécouvert, le rottweiler s’est révélé utile dans bien des disciplines, notamment comme chien de police, chien de guerre et chien de garde et de protection.

Le rottweiler est un chien courageux, audacieux et sûr de lui. Il est fondamentalement calme et confiant. Sa nature le porte à protéger instinctivement sa maison et sa famille. Il possède un fort désir de travailler. Un bon Rottweiler est un chien de famille dévoué. En raison de sa taille, il préfère la vie en banlieue ou à la campagne, dans un environnement sûr, où il peut faire faire beaucoup d’exercice à l’extérieur. Un entraînement précoce en obéissance est de mise!

Le Beauceron, les origines:

Les ancêtres du beauceron étaient des chiens de bergers. A l'origine, ils étaient utilisés pour défendre les troupeaux contre les prédateurs. Plus tard, au moyen âge ils étaient également utilisés pour conduire les troupeaux. Le beauceron aussi appelé berger de Beauce est l'une des plus anciennes races françaises.

La souche des chiens qui ont contribué à la création du Berger de Beauce remonte directement au Canis palustris dont on situe l’existence à l’âge de la pierre. Connu sous le nom de « chien des tourbières », il semble avoir transmit à ses descendants un type commun aux races bergères. En 1809, l'abbé Rozier, dans son Cours d'agriculture, fait mention du développement de deux variétés de chiens de berger en vue d'utilisations différentes, dont un màtin et l'autre un chien de plaine.

(élevage T-Bone)

Le Beauceron est un chien fier, sage et sûr de lui. Très attaché à son maitre et à sa famille, il les protégera avec courage et sagesse. Malgré son allure impressionnante, c'est un chien très affectueux et qui sait se montrer doux avec les enfants. Il a besoin d'une éducation ferme mais sans aucune brutalité. Il est doté d'une intelligence exceptionnelle et a comme particularité d'être polyvalent. Il excelle également dans de nombreuses disciplines comme la garde, l'agilité, le canicross, le ski-jorring ou le traineau, la recherche de personnes, etc.

Le Doberman, les origines :

Le Doberman pinscher tire son nom de son créateur, Louis Dobermann, qui était percepteur d’impôts et employé de fourrière. N’exerçant pas un métier très populaire, Dobermann voulait un chien alerte et agile ayant des qualités de gardien et de protecteur. Il a donc croisé plusieurs races pour obtenir son idéal. Les races utilisées restent encore indéterminées, mais on croit que le pinscher allemand, le rottweiler, le terrier de Manchester et le lévrier ont contribué à la création du Doberman. Le club de cynophilie allemand a commencé à enregistrer la race en 1900. Internationalement connu comme chien de garde et de protection, la race s’est aussi distinguée pendant la Deuxième Guerre mondiale pour sa bravoure sous le feu ennemi. Des décennies plus tard, les humains ont découvert les qualités cachées derrière cette apparence ''menaçante''. Nous pouvons maintenant qualifier le Doberman de bon chien de famille sans hésitation!

Le Doberman est un chien affectueux, obéissant et loyal envers son maître et sa famille. Son intelligence, son courage et la facilité avec laquelle il peut être entraîné en font un chien de garde et de protection apprécié des forces policières et un excellent compagnon lorsque bien éduqué pour les humains, petits et grands! Le Doberman est un chien qui a un grand besoin de se dépenser physiquement et cela a une instance directe sur son bien-être psychologique. Il peut vivre en appartment si nécessaire, mais devra bénéficier de plus de temps d'exercice pour compenser le manque d'espace pour bouger.

Le Shar-Peï, les origines :

La ville de Dah-Let, dans la province de Kwangtung, serait le lieu d’origine de cette race, à l’époque de la dynastie des Han (206 avant J.- C. à 220 après J.- C.). Les premiers spécimens de cette race avaient une apparence bien différente de celle qu’on connaît aujourd’hui. Même si ses origines sont incertaines, on croit qu’il pourrait être un descendant du chowchow en raison de sa langue bleue. Des statuettes et des figurines ont été découvertes dans des tombeaux datant de la dynastie des Han, qui montrent des chiens ressemblant étonnamment au sharpeï.

Le sharpeï – qui signifie «chien à robe sable» en chinois – a fait une entrée fracassante dans la

vie des Occidentaux, il y a environ une trentaine d’années. Il existe deux variétés de sharpeï: le horsecoat, au pelage court et piquant, et le brushcoat, à la fourrure plus longue et plus douce. De couleur unie, il peut être crème, fauve, rouge-fauve, roux, chocolat, bleu, Isabella, lilas ou noir. Son aptitude physique pour les combats l'a fait utiliser à cette fin, ce qui lui a valu son précédent nom de "chien de combat chinois". En effet, les combats de chiens étaient un loisir très apprécié dans l'ancienne Chine (il y a environs 2 000 ans), aussi bien à la campagne que dans les quartiers ouvriers de villes de province.

Le Shar Peï est un chien extrêmement loyal envers son propriétaire, et plutôt méfiant à l’égard des étrangers. Son instinct naturel le porte à garder et protéger son domicile et sa famille. Il est alerte, mais possède une attitude digne, noble, un peu snobe même, et il est indépendant de nature. Il est donc un peu plus entêté et par conséquent, un peu plus dur à entraîner. Il peut être un excellent chien de famille, mais il doit être éduqué et socialisé dès son plus jeune âge jusqu'à sa maturité.

Sa Ra

Chroniqueuse

#mythes #chien #canin #animaux #races #Rottweiler #Beauceron #SharPei #Doberman