Toujours des histoires de "Pit Bulls"…


De nos jours, on entend souvent parler d’attaques de « Pit Bulls » mais quand on connait bien le sujet, on peut constater que les articles regorgent toujours de désinformation ou du placement d’éléments en dehors de leur contexte. Il existe bien des mythes sur ces chiens mais il est important de comprendre ce qui suit afin de pouvoir mieux les connaitre.

Au Québec, on devrait uniquement appeler ‘‘Pit Bull’’ les chiens de la race Pit Bull Terrier Américain (American Pit Bull Terrier, ABPT) comme aux États-Unis. Dans d’autres pays comme la France ce chien n’est pas autorisé pour la reproduction et là-bas un ‘‘Pit Bull’’ représente tout chien croisé ressemblant au APBT. Au Québec, les gens qui lisaient des articles francophones sur les ‘‘Pit Bulls’’ ont donc commencé à utiliser ce terme pour désigner tous les chiens qui se ressemblent peu importe leurs origines, alors qu’au final les vrais Pit Bulls enregistrés sont plus que rares… De plus, aucune morsure sur un humain de la part d’un vrai American Pit Bull Terrier ne semble avoir été enregistrée au Québec, ce qui semble logique quand on considère que l’une des caractéristiques de cette race est son amour envers les humains. Pourtant elle est la première interdite dans les villes appliquant la Législation Spécifique de la Race, allez comprendre la logique…! Cette race paye donc pour tous les chiens de type Pit Bull qui lui ressemblent.

Il circule donc au Québec une grande quantité de pseudos Pit Bulls (qui sont en fait des bâtards sans aucun lien avec cette race). D’ailleurs la reproduction de ces hybrides est un gros problème car il est certain que quand on mélange des chiens qui n’ont pas la même génétique sur plusieurs générations, on perd toutes caractéristiques propres à une race, ce qui signifie qu’on ne peut pas prévoir le comportement des chiots. En opposition à ceci, il faut savoir que si les races existent c’est parce qu’il est très important de conserver des chiens avec une bonne génétique et qui ont un comportement et une mission propres à leur race. Les personnes qui créent des portées de bâtards créent donc parfois des mélanges explosifs à cause du croisement qu’ils font.

Pour couronner le tout, la reproduction des chiens de type Pit Bull participe à l’euthanasie de centaines de milliers de ces chiens chaque année pour plusieurs raisons comme :

-le fait que les gens vendent les chiots à n’importe qui sans les informer que ces chiens ont grandement besoin de dépenser leur énergie.

-les personnes qui se lancent là-dedans ne connaissent absolument rien à la gestation d’une chienne ni à l’entretient de ses chiots, et les séparent par exemple avant deux mois… Cela donne souvent des chiens dépendants affectifs, réactifs aux autres, destructeurs, etc.

-les chiots achetés à des éleveurs de fond de cours volent la place des chiens adultes qui attendent en refuge, ou finissent souvent directement euthanasiés faute de place. Le pire c’est que ce sont ces chiens qui attendent généralement le plus longtemps une nouvelle famille, alors que si ils sont en adoption à la SPCA c’est qu’ils ont été capable de réussir un test comportemental comme les autres!

Pour en venir aux morsures que les médias mal renseignés (comme le Journal de Montréal ou TVA) aiment exposer, prenez en compte que c’est simple d’associer ensemble tous les bâtards qui se ressemblent mais qui n’ont pourtant pas de liens de sang. C’est comme décider de dire que tous les chiens de petite taille à poils courts qui se ressemblent sont ‘‘une seule race’’, puis d’associer toutes leurs morsures ensemble alors qu’au final ils n’ont aucun lien entre eux. Si c’est stupide pour les petits chiens, ça l’est aussi pour les chiens de type Pit Bull. Le plus incroyable est que parfois le chien appelé ‘‘Pit Bull’’ dans certains articles n’est en fait même pas définissable comme chien de type Pit Bull, et donc encore moins comme American Pit Bull Terrier. D’ailleurs sur une moyenne de 450 morsures par jour au Québec (selon Léger Marketing, 2010), on entend rarement parler d’attaques, mais comme par hasard dès que c’est le cas, vous pouvez être assuré que ce sera probablement une morsure causée par un chien de type Pit Bull…

En plus de cela, il y a aussi beaucoup de mythes qui courent sur les Pit Bulls qui sont pourtant totalement infondés. Par exemple certains disent que la mâchoire de ces chiens bloque ou barre, ce qui est faux. D’autres répandent qu’ils ont la mâchoire la plus puissante, ce qui est aussi faux comme le docteur Brady Barr de National Geographic l’a démontré dans une de ses études sur la force de pression de la mâchoire de plusieurs races canines. De même que les chiens de type Pit Bull ne sont ni ceux qui mordent le plus, ni ceux qui tuent le plus comme plusieurs études ont pu le prouver. Il y a donc beaucoup de désinformation sur ces chiens, comprenant notamment la grande confusion dans leur appellation.

De plus, il existe la Législation Spécifique de la Race, en anglais Breed Specific Legislation (BSL), qui est un règlement interdisant les American Pit Bull Terriers, Bull Terriers, American Staffordshire Terriers et autres races similaires ainsi que leurs croisements ou les chiens leur ressemblant fortement. Il est important de s’opposer à cette règle présente dans beaucoup de villes au Québec car elle est censée être la solution au problème du taux de morsures élevé, qui pourtant ne semble pas diminuer dans ces places.

Afin d’aider la population des chiens de type Pit Bull, et de tous les autres chiens, il semble nécessaire de faire instaurer une loi pour la stérilisation obligatoire des chiens de maison, l’interdiction de faire de la reproduction non contrôlée et de la vente d’animaux issus d’usines à chiots. La surpopulation canine mène à l’euthanasie de millions de chiens chaque année dans le monde et malheureusement nous avons une très mauvaise réputation au Québec concernant le taux d’abandon... L’adoption est donc une solution pour lutter à la fois contre la reproduction massive à but lucratif et pour lutter contre la surpopulation canine ainsi la mise à morts de chiens.

En conclusion, l’American Pit Bull Terrier est une race affectueuse envers les Hommes car cela rentre dans ses caractéristiques. Aussi, il ne faut pas faire n’importe quoi avec une portée de chiots car si ils sont sevrés trop tôt ou confiés à des mauvaises personnes, il peuvent développer des troubles de comportements. Chaque chien naissant inoffensif, c’est son histoire avec les humains qui forge son comportement, et ce sont donc ces mêmes-humains qui peuvent les rendre agressifs. Ces chiens méritent donc qu’on leur laisse une chance.

Photo 1 : Jaedy's American Devils Kennel

#byb #mythes #pitbull #americanpitbullterrier #pitbull #chiot #animaux #chien #domination #races