Bannir les Pit Bulls de nos villes : une solution inefficace


Dans beaucoup de pays, la Législation Spécifique de la Race (LSR ou BSL pour Breed Specific Legislation en anglais) est un règlement interdisant la présence des races telles que l'American Staffordshire Terrier, le Bull Terrier, L'American Stafforshire Terrier et toutes les races de la catégorie ''Bull et Terrier''.

Pourquoi avoir créé cette législation?

Aux yeux de plusieurs villes, le but principal de la LSR est de tenter de faire diminuer le taux de morsures canines effectuées sur des humains ou d'autres animaux. Il s'est avéré que cela a été un échec dans beaucoup de lieux, créant ainsi un faux sentiment de sécurité au public se pensant à l’abri des chiens dits ''dangereux''. Selon un sondage de Léger Marketing on estime que chaque jour environ 450 cas de morsures (de chiens de toutes races) ont lieu chaque jour au Québec. On peut donc en conclure que chaque race et ses croisements peut présenter un risque de morsure et qu'il ne faut donc pas toujours se fier aux articles des médias qui mettent en avant les cas impliquant les chiens de type Pit Bull.

Une désinformation propagée par les journaux locaux

Aucune étude n'avance le fait que les races victimes de ce règlement sont réellement plus dangereuses ou agressives que les autres. Il semble donc que la Législation Spécifique de la Race ait été bâtie sur les mythes entourant ces chiens et sur la désinformation évidente que les médias aiment propager à ce sujet afin d'attirer l'attention. Pourtant, on a pu observer récemment une étude de l’Association des Médecins Vétérinaires du Québec (l’AMVQ) démontrant que les ''Pit Bulls'' ne mordent pas plus que les autres chiens. Des recherches ont aussi été faites sur le nombre de morts causées par les chiens au Canada et on compte seulement un cas impliquant un Labrador croisé à un type Pit Bull, mais aucun accident mortel n'a été répertorié au Québec depuis 1964.

Qu'en pense le Canada Safety Council?

Voici un extrait du CSC à propos des chiens jugés ''agressifs'': ''Les responsables devraient savoir que l'interdiction de certaines races peut inciter des gens voulant un chien agressif à chercher d'autres races de chien et à les élever ou à les dresser pour qu'ils deviennent méchants. Après que la France a adopté une loi interdisant certaines races de chiens, des gens commencèrent à importer clandestinement des magots (Macaque sylvanus) pour être utilisé comme chiens de garde. Le magot a des membres très forts et des dents pointues et il s'emporte facilement. Il s'attaque à la tête des humains.

L'interdiction de certaines races ne constitue pas une solution toute faite. Une bonne solution devrait englober l'adoption de mesures efficaces visant à contrôler les animaux, les éleveurs de bonne réputation, les propriétaires responsables, la sensibilisation de la population, ainsi que la mise en application de la loi et les données fiables."

#pitbull #éducation #chien #canin #americanpitbullterrier #animaux #races