Projet de loi 128 : tous les chiens du Québec sont en danger


En avril dernier, un projet de loi visant à encadrer tous les chiens de la province a été présenté à l’Assemblée Nationale, et une décision finale est attendue pour l’automne 2017. Les médias ont surtout parlé du bannissement des chiens de types Pit Bull et Rottweiler, ce qui signifie que peu de citoyens sont au courant du fait que tous les chiens sont mis en danger par ce document.

Qu’il soit grand ou petit, un chien qui mord un humain ou un animal subira les conséquences de ses actes. Le contexte de la morsure ne nécessite aucune enquête lorsque l’on explique que le chien s’est défendu ou qu’il a mordu car on lui a fait peur (par exemple). Sachez également que selon le projet de loi 128, tout médecin vétérinaire devrait déclarer un chien qui a mordu, et qu’une querelle dans un parc à chiens pourrait mener à la saisie de l’un d’entre eux si il a causé des blessures.

Également, le gouvernement et les villes sont autorisés à bannir des races de chiens, et ceux qui y ressemblent physiquement. Cela signifie donc que si une attaque de Labrador ou de Caniche fait la une des journaux, certaines places, voir tout la province, pourraient décider du jour au lendemain de les interdire. Une absurdité quand on prend en compte la moyenne de 164 000 cas de morsures canines qui ont lieu chaque année sur le territoire.

Pour continuer, les chiens de 20 kilos et plus devront suivre des conditions similaires à celles de Montréal, comme le port du harnais ou du licou. Cela signifie donc que les ‘‘gros chiens’’ sont également victimes de discrimination. En effet, saviez-vous qu’un Chihuahua a déjà tué un enfant? Mais aussi qu’un Jack Russel Terrier avait récemment mis fin aux jours d’un bébé? Le poids n’a pas d’importance quand la cible est de petite taille : les dégâts peuvent être plus intenses s’ils sont causés par un Chihuahua déterminé que par un Husky qui mord un coup pour avertir.

Saviez-vous également que tout chien faisant de la garde, de la protection ou tout autre travail similaire sera interdit? Nous attendons plus de détails à ce propos mais cela mettra fin à la pratique de plusieurs sports canins sans punir les maitres irresponsables qui continueront de dresser leurs chiens pour les mauvaises raisons chez eux.

En conclusion, le projet de loi 128 punit les chiens et les familles aimantes sans pénaliser les propriétaires irresponsables qui continuent d’agir de manière non sécuritaire. Le plus malheureux dans tout cette histoire, c’est le fait que peu de gens sont au courant de cela, car seule la partie sur les races bannies a été sur-médiatisée. Nous vous invitons à visiter ce lien pour découvrir comment agir!