Tout savoir sur le délai obtenu pour les 520 chiens bannis de Montréal


Ce matin, le lundi 11 septembre 2017, la CPSPC (Coalition pour la promotion de la sécurité des personnes et des chiens) a fait une intervention en Cour pour introduire le dossier des 520 familles devant abandonner leur chien de ''type Pit Bull'' pour obtenir un délai afin que ces familles puissent finir de se conformer au règlement. Beaucoup de fausses informations circulent sur les réseaux sociaux, et c'est pourquoi nous souhaitons clarifier certaines situations dans cet article:

1- Délai obtenu pour sauver les chiens

Le délai que la CPSPC a réussi à négocier avec la ville concerne uniquement les 520 familles qui ont reçu la fameuse lettre de la ville de Montréal qui leur expliquait que leur chien était désormais banni. Si vous n'avez jamais fait de demande pour le permis spécial ou que vous souhaitez adopter un chien ''de type Pit Bull'', il est toujours trop tard pour cela. Les 520 familles obtenant le délai ont jusqu'au 21 décembre 2017 pour compléter les conditions de garde suivantes: stérilisation, micro-puçage, vaccination contre la rage et vérification des antécédents judiciaires. En conclusion, la ville accorde plus de temps à ces familles démunies ou vivant des situations difficiles pour effectuer les actions nécessaires afin de compléter leur demande de permis spécial.

2- Rappel concernant l'encadrement des chiens

Le gain de cause obtenu ce matin n'annule aucunement les conditions de garde de chien de type Pit Bull incluant notamment: le port de la muselière lorsque le chien est dehors, l'utilisation d'une laisse longue de maximum 1.25m, l'utilisation du harnais, etc. Il est toujours interdit d'adopter ou de se procurer de quelconque manière un chien ''de type Pit Bull'' si vous vivez à Montréal. Si, par exemple, vous ne muselez pas votre chien dehors, la conséquence sera une contravention, qui une fois payée, mènera à la saisie de l'animal...

3- Une suite en Cour

La CPSPC est toujours en Cour contre la ville, aux côtés de la SPCA de Montréal, afin de contester le Règlement sur le contrôle animalier de la Ville de Montréal. La prochaine représentation durant laquelle les experts de la coalition interviendront aura lieu le 15 décembre 2017. C'est cette partie des démarches juridiques qui sera décisive pour tous les chiens ''de type Pit Bull'' de Montréal, et non seulement pour les 520 familles comme ce sera le cas pour le retour en Cour jeudi prochain.

4- À propos de la CPSPC

Aujourd'hui, beaucoup de journalistes et citoyens ont confondu la CPSPC avec la SPCA de Montréal, à cause de leur intervention commune dans la contestation du règlement animalier de la ville. Pour clarifier la situation, c'est la CPSPC, en collaboration avec Velvet Hearts Canada et Protection Pit Bulls, qui a décidé de venir en aide aux familles visées par l'avertissement de Montréal. Me Goldwater a donc représenté l'organisme ce matin afin de demander un délai pour ces familles, et nous sommes heureux de l'entente finale qui a été prise. Nous continuerons de venir en aide à ces familles durant les prochaines semaines afin de les aider à se conformer dans les temps.

Nous espérons que ces explications permettront de clarifier la situation pour plusieurs d'entre vous. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous écrire.