La responsable du règlement animalier de Montréal en panique


Dans moins de 48 heures, les élections de Montréal auront lieu, et nous découvrirons qui de Valérie Plante ou de Denis Coderre sera élu pour gérer la ville. Alors que le taux d'indécis dans les sondages reste élevé, les candidats des partis concernés tentent de les inciter à choisir qui obtiendra leur soutien. Ces derniers temps, une panique semble s'emparer de l'Équipe Denis Coderre, suite aux commentaires de certains des élus à propos de son opposition, Projet Montréal, dont Valérie Plante est à la tête.

Anie Samson, membre de l'Équipe Coderre, responsable de la sécurité publique, a démontré son incompétence dans la gestion du dossier du nouveau Règlement sur le contrôle animalier de la Ville de Montréal. Celle-ci a menti à diverses reprises, a fourni de mauvaises informations lors des conseils de ville, a déclaré qu'aucun vétérinaire n'avait participé à la rédaction de cette règlementation, et a souligné que l'avis des experts n'était pas nécessaire car cela faisait ''du bon gros sens''.

La législation en question a créé énormément de travail pour les employés de la ville (311 et Bureaux Accès Montréal) qui ont mal été formés sur celle-ci. La difficulté de son application pour le bannissement visant des races de chiens particulières a mené plus de 520 familles à recevoir une lettre leur ordonnant d'abandonner leur chien. Lors d'une entrevue, Anie Samson a déclaré que c'était ''just too bad'' pour les foyers concernés, et qu'aucun délai supplémentaire ne serait accordé. Sans l'intervention en Cour de la CPSPC, ces familles auraient perdu leur chien, une triste situation pour ces citoyens montréalais qui ont voté dans le passé et qui compte bien le faire ce dimanche.

Projet Montréal a gagné le coeur du public et a grandement grandi au courant de sa campagne. Face à cette démonstration de soutien envers son parti adverse, elle lance ce qu'elle nomme un ''cri du coeur'' en tentant de rabaisser PM auprès des médias. Selon un article de TVA Nouvelles, elle serait en panique et dénonce le fait que si PM remporte les élections, des emplois seront perdus: ''La situation est si préoccupante qu’elle pourrait mettre la ville «en danger», selon Mme Samson. «Si on coupe les revenus et on promet plein de gratuité, l’argent va venir d’où? [L'argent] ne pousse pas dans les arbres», s’indigne-t-elle.''

Malheureusement, lorsque l'on effectue mal son travail, on doit remettre en question ses compétences, afin de pouvoir se fixer des objectifs. Lorsqu'on ne se manifeste pas durant une campagne, apparaitre deux jours avant les élections pour critiquer un parti adverse n'est aucunement favorable à gagner des votes. Vous pouvez donner votre opinion sur les compétences d'Anie Samson en cliquant ici.