Montréal et les chiens de type Pit Bull : la science avant la peur


Selon des informations fournies par la Ville de Montréal. les chiens de ''type Pit Bull'' vivant illégalement à Montréal pourront obtenir la médaille de la ville à partir du 21 décembre. ATTENTION: VEUILLEZ NOTER QUE LES BUREAUX ACCÈS MONTRÉAL FERMERONT LE 22 POUR LE TEMPS DES FÊTES, mais les retardataires pourront tout de même avoir leur permis après le 2 janvier 2018 également.

Depuis l'annonce de la fin prochaine du bannissement de certaines races, des politiciens et journalistes ont tenté d'aller contre la science en désirant propager la rumeur que Projet Montréal mettrait en danger la population. Une fois de plus, nous tenons à vous rappeler que plusieurs études ont été menées sur les chiens, et que celles-ci démontrent clairement que le problème des morsures ne dépend pas de certaines races ou de l'apparence physique du chien, mais de l'éducation du public et des chiens de tous types.

Depuis des décennies, les médias propagent la peur, et des politiciens populistes et/ou mal renseignés encouragent ces propagandes de haine gratuites en instaurant des règlements discriminant certains chiens, sans pouvoir l'appliquer, ni le financer. Partout à travers le monde, ce type de législation a été un échec dans l'amélioration de la sécurité du public et des animaux. En Ontario, on constate par exemple une augmentation du nombre d'attaques signalées, alors que les chiens de types Pit Bull, Amstaff et Staffy, y sont interdits depuis longtemps.

La nouvelle administration de Montréal, contrairement à l'Équipe Coderre, ne s'est pas fiée à un sondage twitter pour savoir si la ville devrait bannir certaines races. Elle a réuni des experts de milieux variés afin de mieux cerner les problèmes et enjeux liés aux cas de morsure, et tente de suivre le modèle de Calgary qui est de loin la référence au Canada en gestion animalière ne discriminant pas de types de chiens. L'objectif de Projet Montréal est donc de renforcer la sécurité des citoyens en se basant sur un modèle efficace dès 2018.

Pour suivre l'évolution des annonces de Montréal, cliquez ici.