La mort d'un chien inquiète des organismes du Québec


Le 10 février dernier, les organismes à but non lucratif Les Aristopattes et Protection Pit Bulls ont reçu une demande de prise en charge pour un chien en très mauvais état. Valentine (prononciation anglaise) était un American Bully de 4 ans, qui avait servi à la reproduction non contrôlée avant de finir chez sa famille.

Après plus de 2 000$ de dépenses au Centre Vétérinaire Laval, les organismes et les vétérinaires sont venus à la conclusion que tenter de le sauver serait de l'acharnement médical, car il n'avait pas de chance d'avoir un bel avenir... Valentine a donc fini par être libéré de ses souffrances, afin de pouvoir reposer en paix.

Les Aristopattes, Protection Pit Bulls et le refuge qui devait l'accueillir, sont désormais très inquiets de savoir que Valentine faisait partie d'un programme de reproduction... Avec un souffle au cœur 3/6, un foie en mauvais état, et 2 litres de liquide dans l'abdomen, il y a de quoi se poser des questions sur la santé de sa famille...

La reproduction de fond de cours néglige les tests de santé sur les reproducteurs, ce qui mène les maladies, et autres problèmes de santé, à se transmettre de génération en génération... C'est ainsi qu'on se retrouve avec des chiens ayant des malformations ou des maladies graves à cause de leur mauvaise génétique... En conclusion, les enfants, les parents, les frères et les sœurs de Valentine sont très à risque de développer des problèmes de santé, si ce n'est pas déjà le cas...

Dans le cas du American Bully, c'est une race encore très instable qui comporte différents standards. Les éleveurs participent grandement à détruire cette jeune race que de nombreux clubs canins refusent de reconnaître, dont le CKC. Au Québec, beaucoup de BYB les reproduisent sans expérience, mais les vendent à des prix incroyables grâce à leurs papiers d'enregistrement... 

En achetant un chiot à n'importe qui se prétendant éleveur, beaucoup de familles se retrouvent à devoir payer des milliers de dollars chez le vétérinaire pour sauver leur animal... C'est inacceptable! Les refuges prennent en charge des chiots et des portées entières. Si vous ne voulez pas d'un chien adulte, adopter est tout de même une option! Patienter avant de trouver la perle rare cause souvent moins de problèmes que d'acheter un chiot au premier venu...